Active education
- 170 hits -

Les ateliers formateurs proposés

De plus en plus de sociétés et de particuliers offrent de nos jours des services pour les personnes souffrant des maladies comme l’Alzheimer, et confrontés à des problèmes psychiques. Avec le nombre de personnes en hausse atteintes de ces maladies dégénératives, le besoin de créer des séances spéciales se fait de plus en plus sentir. Ainsi, le but de ces ateliers est d’aider les personnes qui ont des troubles de mémoire à, en quelque sorte, préserver des souvenirs anciens au niveau cognitif. Mais pourquoi ces sessions sont-elles importantes et à quel besoin répondent-elles ?

L’intérêt des séances de ressouvenance

Selon beaucoup de spécialistes, le premier objectif de mettre en place un atelier, est de pouvoir remédier aux troubles cognitifs que les personnes atteintes d’Alzheimer, de la maladie de Parkinson et de Huntington font face en les aidant à préserver, à revaloriser et à se rappeler des souvenirs d’antan. Puisque ces maladies créent un trou de mémoire, l’entrainement consiste à atténuer ou à pallier les problèmes de remémoration, de concentration et plus particulièrement liés à l’usage du langage chez le patient.

Au niveau émotionnel, l’on vise à créer et à conforter le sentiment d’identité chez le patient, ce qui agit comme un effet antidépresseur. Cela répond au fait que le patient souffre d’une crise identitaire vis-à-vis de lui-même et de son entourage. Ainsi, un atelier réminiscence contribue également à l’amélioration et à la normalisation de la relation qu’entretient le patient avec son environnement familial et social.

Comment doit-on procéder ?

En effet, comme dans toute profession, il y a des principes à suivre pour organiser une session de ressouvenir. Le formateur doit, en amont, procéder par l’identification de la nature et de la gravité de la démence du patient, c’est-à-dire, savoir s’il souffre simplement de difficultés d’identification et de contrôle d’émotions ou des troubles psychoaffectifs comme la dépression, le changement impulsif d’humeur ou toute autre forme.

Ceci est important, car c’est à partir de ce diagnostic que l’on pourrait proposer des solutions adéquates et adaptées au cas du patient. Pendant le processus, l’on doit avoir une très bonne capacité d’écoute et d’observation et aussi de compréhension et de lecture des différentes émotions émises par le patient. En dernier lieu, l’on doit procéder de telle sorte que le patient puisse se sentir en confiance et important pour pouvoir s’exprimer librement à travers différents signaux ou canaux.

Blog

  1. 2 Août 2020Les formations pour réussir : Jcfacademy11 hits
  2. 10 Juil. 2020Pourquoi se former à l'étranger pour son avenir32 hits
  3. 3 Juil. 2020Se former en bientraitance en EHPAD50 hits
  4. 2 Juin 2020Travailler sa compréhension d'anglais109 hits
  5. 7 Mars 2020Des formations en droit social, pourquoi faire ?240 hits
  6. 1 Mars 2020La maltraitance dans les EHPAD241 hits
  7. 6 Janv. 2020Couper le cordon avec son étudiant321 hits
  8. 26 Oct. 2019Se préparer pour un métier dans le milieu de la santé439 hits
  9. 5 Juin 2019Retrouvez les listings des formation proposés par FLF552 hits